FAQs

Les questions les plus fréquemment posées

Quels sont les matériaux les plus adaptés à la photogravure ?
Tous les aciers, alliages ou non, aluminium, kirksite, nickel, laiton, cuivre, titane, zinc, bronze, graphite et même le verre.

Peut-on effectuer des soudures sur moules ?
Les soudures comportent toujours une certaine marge de risque ; en effet, elles peuvent causer des variations de la structure, composition et dureté du matériel en provoquant une réaction différente aux bains de gravure.
Le recours aux soudures doit donc, dans la mesure du possible, être évité. Contacter des entreprises spécialisées s’il n’existe cependant pas d’autre alternative.
Si c’est impossible, il est essentiel de suivre certains critères fondamentaux :
1) chauffer la pièce avant d’effectuer la soudure ;
2) utiliser le même matériel pour les reprises de la matrice, de sorte à garantir l’uniformité finale du produit ;
3) cuire à nouveau le moule soudé et le laisser refroidir au four.
Dans tous les cas, la présence de soudures doit toujours être signalée aux techniciens Pel Plastic, qui pourront ainsi adopter toutes les mesures et précautions nécessaires pour réduire les problèmes relatifs.

Est-il nécessaire de suivre des précautions particulières pour des chariots mobiles éventuels ?
Comme pour les soudures, pour ces pièces également il est très important d’utiliser le même matériel que le moule. De plus, il est indispensable, en cas de trempe à induction et tenifer d’effectuer le traitement en second lieu.

Que faut-il faire en cas d’éléments amovibles ?
Si les matrices sont caractérisées par la présence de détails qui ne doivent pas être photogravés il est conseillé de les retirer. Ce conseil concerne aussi bien les tasseaux que les colonnes et en général tous les éléments amovibles. Si toutefois l’opération est trop complexe, contacter les techniciens Pel Plastic pour avoir leur avis sur la question.

Les moules à photograver doivent-ils présenter une finition de surface particulière ?
Cela dépend du type de texture choisi. Par exemple pour une texture “fine” type K5 il sera nécessaire de finir le moule avec une toile 320 étant donné que le grain n’est pas en mesure de cacher des témoins éventuels, au contraire si le grain est “gros” on peut même laisser le moule fini par érosion ou haute vitesse, dans tous les cas il est conseillé de contacter les techniciens Pel Plastic.

Les moules poli-miroir peuvent-ils être photogravés ?
Oui, naturellement mais il faut savoir que la finition miroir peut être compromise par la photogravure. L’affûtage en effet est réalisé avec des pâtes spéciales qui, étant particulièrement grasses, laissent une pellicule superficielle à exporter nécessairement avant la photogravure. Cette opération de nettoyage est effectuée avec des produits chimiques qui risquent de compromettre l’éclat du polissage miroir. De plus, le traitement chimique, par sa nature agressive, s’il est appliqué sur un moule affûté, cause une oxydation inévitable de la surface qui peut toutefois être facilement éliminée.

Existe-t-il des limites de dimension ou de poids pour les moules à photograver ?
Non, il n’existe pas de limites de ce genre. Dans notre établissement, nous avons à disposition des équipements en mesure de soulever des moules pouvant peser jusqu’à 12 tonnes. Si les ponts roulant présents en usine sont inadaptés, on peut recourir à des entreprises spécialisées en mesure de fournir rapidement toutes les machines aptes à résoudre le problème spécifique.

Que peut-on faire si les niveaux de démoulage sont réduits ?
Malheureusement il n’existe pas de formule universelle valable. On peut seulement suggérer quelques conseils pour réduire le problème d’extraction des pièces moulées.
Par exemple, il est conseillé : 1) d’utiliser des dessins directionnels peu profonds ; 2) de les disposer de manière perpendiculaire à la ligne de démoulage ; 3) de les dégrader dans les zones critiques.

Tableau comparatif des valeurs de rugosité
Le tableau et les indications mentionnés ci-dessous sont à titre purement indicatif : en effet, les valeurs font l’objet de variations dues à la composition chimique de l’acier ainsi qu’à sa dureté.

Ra est la valeur arithmétique des écarts du profil de la ligne moyenne.
Rz est la moyenne des distances entre crête et sillon obtenue par cinq traits “L”.

Tableau des valeurs de rugosité

PP Démoulage
K5
K10
K20 1,5°
K30
K40 2,5°
K50
C4/1
C4 2,5°
C7/1
C7 3,5°
C9/1
C9 3,5°
C12/1 3,5°
C12

Les valeurs indiquées dans le tableau correspondent à la moyenne de trois mesures effectuées sur différents points sur échantillons moulés en polypropylène.